Planète Zen / Santé / 8 choses à savoir sur l’orthorexie

8 choses à savoir sur l’orthorexie


L’orthorexie, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une maladie mentale faisant partie des troubles du comportement alimentaire. Une personne souffrant d’orthorexie aura tendance à surveiller son alimentation de manière trop drastique, et à développer une peur de « mal manger ». Il ne s’agit pas d’un simple régime ou du fait de vouloir manger équilibré mais d’une véritable obsession qui devient rapidement handicapante pour la personne qui en souffre.

- PUBLICITÉ -

Il ne s’agit pas, contrairement à l’anorexie mentale et à la boulimie, d’une volonté de mincir. L’orthorexie se caractérise par une obsession de bien manger, de manger sain et équilibré. La personne qui en souffre a véritablement peur d’ingérer un aliment qu’elle ne considèrerait pas comme sain, et en vient à contrôler de manière trop stricte ses apports alimentaires, allant jusqu’à ne pas manger si les aliments qu’elle a à disposition ne lui paraissent pas sains. Voici donc 8 choses à savoir sur ce trouble méconnu.

1. Elle peut être liée au stress

stress l'orthorexie

L’orthorexie peut être liée au stress -Photo : ©Pixabay

Le stress et la nervosité peuvent à terme déclencher l’orthorexie. En effet, cette maladie se caractérise par une fixation sur la qualité de la nourriture et non la quantité de celle-ci. Les personnes de nature anxieuses peuvent donc souffrir plus facilement de ce trouble. Elles auront tendance à plus facilement éprouver de la peur et du stress à l’idée de consommer un aliment qui selon leurs critères ne serait pas sain.

Ce trouble, qui fait partie des tendances obsessionnelles compulsives, tend à être repéré chez des personnes inquiètes, anxieuses et prônes au stress. Il peut devenir véritablement handicapant, en rendant la personne encore plus anxieuse et stressée mais aussi en la poussant à ne plus souhaiter manger dehors. On ne doit cependant pas confondre une simple envie de manger sainement. Il y a une différence entre envie et obsession : et c’est elle qui trace une limite claire entre orthorexie et envie de manger équilibré.

2. Elle a des conséquences physiques et psychologiques

conséquences physiques et psychologiques

L’orthorexie a des conséquences physiques et psychologiques -Photo : ©Pixabay

L’orthorexie est un trouble qui a des conséquences physiques et psychologiques. En effet, les conséquences nutritionnelles sont les plus faciles à remarquer chez les personnes souffrant d’orthorexie. Elles souffriront généralement de carences, de malnutrition, d’anémie ou d’un ralentissement des battements du coeur. Si elles changent trop drastiquement leurs habitudes alimentaires, elles pourraient même souffrir de déséquilibres hormonaux ou d’un affaiblissement de la santé des os.

- PUBLICITÉ -

Elle présente également un fort impact sur la psychologie de la personne atteinte. En effet, la personne qui en souffre présentera une véritable obsession à l’idée de manger équilibré, ce qui peut déclencher des peurs, des phobies voire une véritable psychose. La malnutrition entraîne des conséquences psychologiques également, comme l’irritabilité. La personne orthorexique peut également avoir tendance à ressentir un sentiment de supériorité par rapport aux autres.

3. Elle fait du moment du repas une véritable contrainte

repas contrainte orthorexie

L’orthorexie fait des repas une contrainte -Photo : ©Pixabay

L’orthorexie peut être un trouble qui fait des repas une véritable contrainte. En effet, la personne orthorexique développe une relation extrêmement malsaine avec la nourriture. Elle ne se nourrit plus parce qu’elle le veut, mais parce qu’elle le doit. Les aliments choisis sont étudiés avec soin, le nombre de calories est mesuré de manière drastique. Cela devient une véritable activité mécanique. Le plaisir de manger disparaît.

- PUBLICITÉ -

Les repas deviennent donc une contrainte plus qu’un plaisir ou un moment de partage. Il s’agit de fournir à notre corps « le meilleur » afin de le rendre plus sain. Or, la perception et le jugement de la personne souffrant d’orthorexie sont altérés. Les aliments qu’elle choisit de consommer ne suffisent généralement pas à alimenter son corps. Résultent des sentiments de faim, ou un dégoût de la nourriture puisque la personne ne portera plus forcément attention au goût de celle-ci.

4. Elle peut être liée à d’autres troubles du comportement alimentaire

trouble du comportement alimentaire

L’orthorexie peut être associée à d’autres troubles du comportement alimentaire -Photo : ©Pixabay

L’orthorexie peut aussi être couplée à d’autres troubles du comportement alimentaire, comme l’anorexie et la boulimie. Il est d’ailleurs important de ne pas confondre l’orthorexie avec l’anorexie. Quand on souffre d’anorexie, on est obsédé par notre poids. On souhaite devenir aussi mince que possible, correspondre à un idéal de beauté erroné et malsain. La personne anorexique est prête à mettre sa santé en danger pour obtenir un corps qu’elle juge esthétiquement parfait.

- PUBLICITÉ -

La personne orthorexique ne se soucie que de son alimentation, du fait d’avoir une alimentation saine et parfaite afin d’obtenir un corps en bonne santé. C’est dans une quête d’être en meilleure santé que la personne souffrant d’orthorexie se rend malade. Il est donc important de bien faire la différence entre les deux. Elle peut également être couplée à de la boulimie, puisqu’une personne orthorexique peut recourir aux vomissements auto-provoqués si elle ingère un aliment non-conforme à son programme ou à son régime spécifique.

5. Elle peut affecter tout le monde à tout âge

elle peut affecter tout le monde

L’orthorexie peut toucher tout le monde -Photo : ©Pixabay

Bien que l’orthorexie tende à affecter en particulier les jeunes adolescentes, elle peut toucher chacun et à n’importe quel âge. Dans notre société où tout devient accessible sur les réseaux sociaux, on constate une augmentation des cas d’orthorexie. Les personnes ayant tendance à faire beaucoup de sport et à prêter une attention importante à leur apparence et à leur masse musculaire sont généralement plus touchées que les autres. Pour autant, il est important de ne stigmatiser personne. Cette maladie peut véritablement toucher tout un chacun, à tout âge et de toute classe économique ou sociale.

6. Il ne s’agit pas d’un simple régime

ce n'est pas un régime

L’orthorexie n’est pas un simple régime -Photo : ©Pixabay

Vous l’aurez donc compris, l’orthorexie n’est pas un simple régime. Il s’agit d’un veritable trouble du comportement qui peut avoir un effet extrêmement handicapant sur la vie de la personne touchée. Traiter une personne souffrant de ce trouble comme quelqu’un de capricieux ou simplement lui demander d’arrêter est donc une extrêmement mauvaise idée. L’addiction est forte et il est parfois nécessaire de recourir à une véritable thérapie pour en sortir.

- PUBLICITÉ -

Il est donc important, si vous connaissez quelqu’un en souffrant, de se montrer compréhensif et tolérant afin d’aider cette personne à aller mieux. Se débarrasser d’un trouble du comportement alimentaire est difficile, et ce combat peut être comparé à celui que traversent les personnes essayant de se défaire de leur addiction aux drogues ou à l’alcool. Il s’agit bel et bien d’une personne malade, qui souffre et a besoin d’être épaulée.

7. Elle peut être très dangereuse

danger orthorexie

L’orthorexie peut être dangereuse -Photo : ©Pixabay

L’orthorexie peut même être dangereuse. En effet, comme dit précédemment, le jugement de la personne orthorexique est altéré par sa maladie. Elle devient ainsi incapable de juger ce qui est bon ou pas pour elle, et met sa santé en danger en souhaitant la préserver. Il est extrêmement difficile de mettre fin à ce cercle vicieux de manière définitive. Voilà pourquoi, lorsque l’on sent qu’un de ses proches est touché, il est important de le pousser à consulter un médecin au plus vite.

- PUBLICITÉ -

Si vous souffrez d’une maladie de type trouble du comportement alimentaire, il est très important de consulter un médecin. Il ne s’agit pas d’un jeu ou d’une simple phase mais véritablement de troubles graves qui peuvent avoir des effets extrêmement négatifs sur votre santé, sur le long comme sur le court terme. Consulter son médecin ou un psychologue n’a rien de honteux. C’est ce dont votre corps et votre esprit ont besoin pour être en meilleure santé et le rester.

8. Le sport peut être un symptôme de l’orthorexie

symptôme orthorexie sport

L’orthorexie peut être liée à une activité physique excessive -Photo : ©Pixabay

Le sport peut être un symptôme de l’orthorexie. En effet, les personnes souffrant d’orthorexie se privent sur le plan alimentaire pour obtenir un corps qu’elles jugent comme parfait et sain. Il est rare que ce comportement ne soit pas couplé à un excès d’activité physique. La personne orthorexique aura par exemple envie de courir ou de recourir à une activité physique intense et régulière pour obtenir le corps en bonne santé qu’elle désire.

- PUBLICITÉ -

Cependant, elle aura tendance à tout faire en excès. Un signe auquel il est important de faire attention ? Un changement brutal de comportement au niveau de l’alimentation, mais aussi au niveau de la pratique d’une activité physique. Ce sont des signes qui doivent alerter. De manière général, un changement subit de comportement (à n’importe quel niveau) est signe que quelque chose ne va pas. Il est donc important de prendre ces signes en compte afin de pouvoir agir.

- PUBLICITÉ -


Vos commentaires